L’alliance Google Cisco synonyme d’accélérateur pour le cloud hybride

Fin octobre, Google et Cisco ont annoncé une alliance technologique et stratégique dans le domaine du cloud computing, sur son versant hybride. L’objectif est de permettre à l’entreprise de créer indifféremment des applications fonctionnant sur site (on premises) ou dans le nuage (sur GCP, Google Cloud Platform). « Nous proposons un environnement cohérent on premises et dans le cloud pour que les codeurs développent où ils veulent et déploient où ils veulent », résume Kip Compton, VP chez Cisco.

Techniquement, cela sera possible grâce à Kubernetes, la plateforme de déploiement de conteneurs d’applications, intégrée à l’architecture réseau et sécurité et aux appliances hardware hyperconvergées HyperFlex de Cisco. La plateforme de management d’API Apigee permettra la connexion des logiciels on premise aux applications cloud. Enfin l’équilibrage de charge et les services d’authentification des microservices seront  assurés par l’outil open source Istio. Cette offre conjointe sera commercialisée début 2018.

Stratégiquement, Cisco prend acte de la tendance des entreprises à héberger leurs infrastructures IT dans le nuage. L’équipementier avait tenté il y a 3 ans de faire cavalier seul en matière de cloud computing, en lançant Intercloud, un réseau de datacenters censés être au plus proches des entreprises. L’idée était d’accompagner celles-ci dans le nuage, tout en les rassurant en leur promettant des clouds de proximité. Cela n’a manifestement pas suffi, obligeant Cisco à se rapprocher des acteurs majeurs du cloud public, en l’occurence Google. Google qui lui tire un autre avantage de cet accord : attirer les entreprise encore frileuses vers le cloud, en signant avec un équipementier que toutes les entreprises connaissent et qui ont souvent du matériel Cisco chez elles, et venir concurrencer AWS.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *