Comment Norauto a passé sa comptabilité sur le Web avec Unit4

Exploitant Unit4 Financials (ex-Coda) depuis 1998, Norauto est passé d’une version client lourd (v11) à une version cloud (v13). Le projet a duré un an, de juillet 2016 à juillet 2017. La décision a été prise par la DSI internationale, laquelle chapeaute l’ensemble des besoins des pays. Même si l’entreprise était cliente depuis 1998, la DSI s’est posé la question de savoir si le spécialiste de l’entretien et de l’équipement automobile devait conserver Unit4, ou opter pour une autre solution. Sept pays étaient concernés par cette migration. Ce qui a motivé Norauto, c’est justement d’avoir une interface commune pour les sept pays, et de disposer en permanence et simultanément de la dernière version de l’application. Si le socle de Unit4 Financials est commun, cela n’évite pas des développements spécifiques à certains pays. En France par exemple, le FEC (Fichier des écritures comptables) est un document à remettre à l’administration. Autre développement, un outil permet d’aller chercher de l’information dans Unit4 Financials pour l’envoyer sous Cognos et la mettre à disposition des magasins. Au Portugal, le système de facturation électronique SAFT-PT est obligatoire. En France, une centaine d’utilisateurs se servent de Unit4 Financials, répartis dans plusieurs équipes : comptabilité fournisseurs, prestations de services, entretien des bâtiments, immobilisations, comptabilité clients…

Le passage à la version SaaS de Unit4 Financials signifiait un changement d’ergonomie, ce qui a nécessité la formation des collaborateurs. Les flux financiers avec SAP et Kyriba (trésorerie) ont dû être modifiés par les équipes informatiques, tous les échanges s’effectuant désormais par web services.

Continue reading “Comment Norauto a passé sa comptabilité sur le Web avec Unit4”

Les nouveaux défis du DAF

Quelles sont les grandes problématiques auxquelles sont et seront confrontés les directeurs administratifs et financiers (DAF)? Tel était le sujet de la table ronde organisée par l’éditeur Unit4 la semaine dernière, lors de sa conférence utilisateurs Connect à Paris. Il est un point sur lequel tous les DAF étaient d’accord : une accélération des demandes, avec un niveau de qualité et de sécurité tout autant à la hausse. Et cela, dans un univers de plus en plus international, avec des contraintes règlementaires différentes : « chaque pays a sa règle qui est bien évidemment la meilleure du monde puisqu’elle est appliquée dans ce pays. Mais elle est parfois difficilement conciliable d’un pays à un autre », relève Marc De Maria-Martin, DAF d’Ingerop. Or la mondialisation, et le caractère intrinsèquement international du numérique, a pour conséquence l’arrivée de nouveaux acteurs, accélérée par la dématérialisation : « créer un portefeuille de services financiers en proposant à un investisseur des offres adaptées à son profil est très simple », affirme Oliver Courtois, DAF d’AXA-IM. Continue reading “Les nouveaux défis du DAF”