Le Port de Rotterdam en version numérique

Internet des objets (IoT) et Intelligence artificielle, des termes qui font le buzz actuellement, trouvent une application concrète au Port de Rotterdam (PoR). L’autorité portuaire a en effet fait appel à IBM pour optimiser l’entrée et la sortie des quelque 140 000 navires fréquentant le port chaque année. Pour cela, une version numérique du port a été créée, grâce à des capteurs installés à peu près partout : dans l’eau (pour mesurer le niveau de la mer et les courants), dans les airs (mesure du vent et de la température, indicateurs de visibilité), sur terre, en particulier sur les bouées et les quais d’accostage (pour indiquer la présence de bateaux). S’y ajoutent les prévisions météo de The Weather Company (société acquise par IBM en 2016). Toutes ces données sont regroupées dans un tableau de bord unique, reproduisant graphiquement le port. L’objectif est de déterminer les meilleurs horaires pour les mouvements de navire. A la clé, le PoR prévoit une réduction d’une heure de temps de présence des bateaux. Pour faciliter la maintenance des navires (remplacement d’une pièce par exemple), un atelier d’impression 3D a été créé. Bénéfice : le temps de remplacement d’une pièce passe de six à une semaine. Continue reading “Le Port de Rotterdam en version numérique”