Le secret des « disrupteurs » ou Comment les DSI peuvent inverser la tendance pour aider leur entreprise à innover

Par Sebastian Grady, Président de Rimini Street

Les directeurs des systèmes d’information (DSI) ne sont plus de simples spécialistes de la technologie — ils ne peuvent plus se contenter de l’être. Pour s’imposer, les DSI de demain devront également être des générateurs de recettes, des gourous de l’engagement client, de véritables chefs d’entreprise. Ils devront être capables de transformer le modèle métier de leur entreprise en devenant de véritables « disrupteurs ». Mais au fait, qu’est-ce qu’un « disrupteur » exactement ?

Si cette expression peut être utilisée pour qualifier des comportements négatifs, le terme « disrupteur » est aujourd’hui un compliment dans le monde des affaires et de la technologie.
Uber incarne l’archétype des « disrupteurs » modernes. En 2010, cette société comptait 10 voitures et 100 utilisateurs. Six ans et 1 milliard de trajets plus tard, Uber a bousculé une profession vieille d’un siècle grâce à trois caractéristiques clés : permettre au client de commander facilement une course via son smartphone, lui donner la possibilité de noter son chauffeur, et lui proposer des tarifs moins élevés pour un service supérieur.

Amazon est un autre exemple de rupture. En 1994, un investisseur new-yorkais du nom de Jeff Bezos quittait son emploi pour sauter à bord d’un bolide baptisé « commerce électronique ». Son idée initiale fut de créer un « supermarché en ligne », en choisissant le livre comme tête de gondole. Au cours de ses deux premiers mois d’activité, Amazon avait vendu des livres dans plus de 45 pays. C’est un fait, les consommateurs étaient à la recherche d’un moyen plus simple d’acheter des livres. Le Web a apporté la réponse, et Amazon l’a concrétisée. Après avoir résisté à la bulle Internet, Amazon est aujourd’hui la plus grande enseigne de détail en ligne. Jeff Bezos a également lancé Amazon Web Services, une infrastructure de vente au détail complète qui fournit des services Web standardisés et automatisés, parmi lesquels des serveurs virtuels et de stockage qui génèrent leur propre flux de recettes. Amazon est un « disrupteur », à la fois pour le commerce grand public et pour le BtoB, ce qui est très rare. Continue reading “Le secret des « disrupteurs » ou Comment les DSI peuvent inverser la tendance pour aider leur entreprise à innover”